Vélo électrique : comment bien choisir ?

Vélo électrique : comment bien choisir ?

Les vélos électriques reviennent à la tendance ! Après cette pandémie mondiale, les vélos électriques sont devenus nos alliés pour respecter les restrictions sanitaires, mais pour bien d’autres raisons. Des raisons : écologiques, de loisirs et de ponctualité. Pas d’inquiétudes, ce moyen de déplacement est adapté aussi aux moins sportifs d’entre nous.

Critères de choix

Il existe une vaste variante de modèles de vélos électriques, le choix d’achat doit se faire minutieusement. Le type d’usage, la fréquence d’utilisation de votre vélo, le nombre de kilomètres à parcourir par jour ainsi que la difficulté du terrain, définissent les caractéristiques recherchées. Mais aussi la géométrie, la batterie, le moteur, le type d’assistance, les accessoires et bien sûr le budget.

Le type d’usages du vélo électrique

Pour des déplacements urbains, l’idéal serait un modèle de ville ou de route. Tandis que pour les chemins de campagne, les VTC seraient les plus adaptés grâce à leurs roues assez larges. Alors que pour les sportifs, le vélo électrique conviendrait parfaitement. Il existe aussi, des modèles pliables pour faciliter son transport.

Le choix de batterie

Différentes batteries sont mises en vente, pour offrir un choix adéquat à nos attentes. Bien que l’idéal serait de favoriser une batterie de grande capacité, mais cela reviendrait plus cher. Selon le poids du cycliste, un terrain plutôt plat ou avec des côtes et le budget ; il faut préciser la technologie de la batterie (plomb, lithium…), sa tension (V), sa capacité (Ah) et l’énergie en WH.

Le choix du moteur

La valeur du couple du moteur est définie par l’usage prévu. La force du moteur varie de 15 à plus de 85 Newton mètre. Plus la valeur est élevée, plus la capacité du vélo à grimper des côtes difficiles et à supporter le poids du cycliste dans les pentes augmente.

Le type de l’assistance

L’assistance électrique varie en deux types : l’assistance progressive positionnée sur le pédalier, qui s’ajuste à l’effort du cycliste. Plus la difficulté à pédaler est présente, plus l’assistance augmente. Ainsi que l’assistance « tout ou rien » positionnée sur la roue, et contrairement a la progressive, celle-ci, est soit allumée à une puissance fixe soit est éteinte.

Le poids du vélo

Le poids du vélo varie entre 9 et 30 kg. Il est vrai que l’assistance électrique compense le poids ; mais plus le poids augmente, plus les côtes deviennent difficiles à gravir, sauf en cas de présence d’un bon couple de moteur. Néanmoins, un vélo lourd sera plus difficile à manier et à ranger et consommera plus de batterie qu’un vélo léger.

Le choix du cadre, des freins et des accessoires

Il s’agit de choisir entre un cadre en aluminium ou en acier et un cadre en carbone, en prenant en considération le poids et la robustesse.

Concernant les freins, en général, il est préférable d’avoir des freins à disque. Sauf pour le cas d’un VTT utilisé pour des sorties extrêmes. Cependant, le choix des accessoires revient à vos besoins personnels pour offrir une installation confortable.